Vivre à proximité d’une ligne électrique à très haute tension : les effets sur la santé

Un collectif d’associations mobilisé contre la construction d’une ligne à très haute tension a commandé une étude sur les risques sanitaires associés. Les premiers résultats montrent que les personnes vivant à proximité d’une ligne à très haute tension auraient plus de problèmes de santé (maux de tête, troubles du sommeil, irritabilité, etc.), voire plus de maladies graves que les autres…

Selon RTE, le gestionnaire du Réseau de transport d’électricité en France, « le transport de l’électricité à l’échelle nationale, voire européenne, est principalement assuré en 400 000 volts », c’est-à-dire via des lignes à très haute tension (THT). Or, la France est parcourue par un réseau de plus de 13 000 km de lignes, si elles sont souvent éloignées des habitations, ce n’est pas toujours le cas : certains tronçons passent à seulement quelques mètres des riverains.

Alors que les études sanitaires sur l’exposition des riverains aux lignes THT ne semblent pas fournir une réponse satisfaisante aux inquiétudes qu’elles occasionnent, début décembre 2007, le collectif Anti THT Cotentin Maine a contacté le CRIIREM (Comité de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques non ionisants) pour mettre en place l’enquête “Vivre avec une ligne THT”.

Lire la suite….
(Source: réseau sortir du nucléaire)

If you enjoyed this article, Get email updates (It’s Free)

À propos de Pennes-Mirabeau Environnement

Association: CDS Environnement Pennes-Mirabeau. 27 rue des genêts, 13170 Les Pennes-Mirabeau.
Ce contenu a été publié dans THT dans la Presse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.